Skip to content

Comment surmonter les difficultés pour apprendre à son enfant à lire

Comment surmonter les difficultés pour apprendre à son enfant à lire

Comment surmonter les difficultés pour apprendre à son enfant à lire

Les solutions pour y remédier

Je tiens à être totalement sincère avec vous : c’est la raison pour laquelle je publie ce nouvel article. Il m’est arrivé de rencontrer certaines difficultés, avec mon enfant, dans l’apprentissage de la lecture. Il en est de même pour d’autres notions : la propreté, le concept de partage, la compréhension de ses émotions, etc.

En tant que parents, nous sommes tous conscients que « tout n’est pas toujours rose ! ». Honnêtement ! Qui n’a jamais perdu patience ? Qui a constamment le temps ou « la tête à ça » ? Une chose est sûre, nous sommes nombreux à faire face à ces obstacles.

Je souhaite vous rassurer, ces complications restent surmontables. En effet, il existe nombre de solutions simples pour les pallier et je vais essayer de vous les expliquer.

Le manque de temps

Nous avons tendance à vivre « à 100 à l’heure ». Travail, courses, entretien de la maison, accompagnements des plus grands pour les devoirs, activités extrascolaires, etc. Ces obligations peuvent parfois décourager certains d’entre nous à s’investir dans l’initiation de nouveaux apprentissages. Croyez-moi ! 5 minutes quotidiennes satisferont un enfant en quête de savoir.

En effet, un enfant de 3, 4 ou 5 ans a une concentration de courte durée (elle augmente avec l’âge). Au début, il est inutile de rester longtemps sur la même activité : mieux valent 5 min tous les jours que 2 heures une fois par semaine !

Privilégiez, donc, des moments courts, détendus et complices pour nourrir son envie de lire. Ces brefs instants partagés vous combleront de joie autant que votre petit apprenti.

Si le temps ou l’énergie vous manque, continuez à lui raconter des histoires et à lui écrire son prénom avec des lettres aimantées sur le réfrigérateur. Invitez-le à compter les syllabes d’un mot en frappant dans ses mains (Ba, na, ne…). Favorisez l’essentiel de ce qui lui plaît ou l’amuse pour ne pas perdre son impulsion pour la lecture.

Nous avons transformé ce temps si précieux qui, au départ, me paraissait un obstacle, en un rituel, au même titre que le bain, la sortie au parc, l’histoire du soir ou même le repas. Nous nous sommes rendu compte que c’est un besoin profond pour notre fils, alors nous l’avons classé dans nos priorités.

Le voir rayonner lors de toutes ses découvertes nous comble. C’est lui qui nous motive à continuer, car il faut l’avouer, en tant qu’adulte, on s’essouffle plus vite que nos enfants.

N’oubliez pas de faire participer papas, grands-parents, nounous, tontons ou tatas, quand cela est possible. Votre petit élève en sera ravi !

Apprendre à lire avant 6 ans

Trouver l’instant adéquat pour commencer l’activité

Ce n’est pas si évident, car il faut bien entendu, que votre enfant soit disposé mais que vous le soyez également.

Pour les parents qui ont cette alternative, je vous invite à ritualiser les moments d’apprentissage. Pour ceux dont les horaires sont plus compliqués, privilégiez 1, 2 ou 3 jours dans la semaine pour satisfaire la curiosité de votre petit explorateur. Ils lui seront toujours bénéfiques.

Être patient, croire en ses capacités : « Il va y arriver ! »

Même si votre enfant est en pleine « période sensible » et qu’il a besoin de libérer son potentiel, la lecture reste un apprentissage difficile.

Les activités doivent être variées et ludiques. En proposant toujours la même activité, il s’ennuie et n’hésite pas à vous le faire savoir.

Ne vous attendez pas à ce qu’il assimile une page de syllabes en 3 jours ! Laissez-lui le temps. Répétez, remontrez, recommencez et ne l’empêchez pas de se tromper. Ses erreurs l’aident à consolider ses connaissances. Patience, il va y arriver !

Votre enfant a le temps d’apprendre à lire en douceur, puisque vous lui en offrez cette magnifique opportunité. Faites-lui ressentir votre enthousiasme, votre bienveillance et félicitez-le allègrement. Sa confiance en lui se renforcera.

Suivre une méthode

Aujourd’hui, je sais avec certitude qu’il n’existe pas « de méthode » pour enseigner la lecture à un enfant. Je pense qu’il y a autant d’enfants que de manières d’apprendre.

L’important est de leur faire comprendre que les lettres (et groupe de lettres) forment un son. Utilisez des outils qu’ils affectionnent. Certains accrocheront avec tel outil et d’autres non. Adaptez-vous à votre enfant. Observez ses difficultés, ses progrès. Il reste votre meilleur indicateur et allié pour l’aider.

Lors des activités, je me suis aperçue que mon fils était sensible à ma posture. M’asseoir à sa hauteur, le regarder dans les yeux, lui mimer de lever la langue pour prononcer le Llll ou gonfler les joues pour le Bbbb. Ces petits détails de rien du tout sont très efficaces.

Trouver votre façon de faire. Faites-vous confiance et faites-lui confiance !

Dans cet article, je vous ai exposé les difficultés rencontrées lors de l’apprentissage de la lecture. Naturellement cela pourrait se transposer à de nombreux domaines comme les mathématiques, l'anglais, la géographie, etc. J’aimerais qu’après cette lecture, vous vous disiez que c’est possible, que ces difficultés restent surmontables. Que vous allez essayer et y arriver !

Accompagnons nos enfants, dans les conditions optimales pour leur permettre de briller à travers ce qui leur plaît. Et surtout, prenons soin de nous !

Anissa

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire